Accueil > Ressources > Recherche sur le Web

Recherche sur le Web

dimanche 28 février 2016, par Louis Possoz

Dès qu’un appareil semble un tant soit peu complexe, la première démarche, après un examen sommaire de la situation, consiste à partir à la chasse aux informations.

Et qui dit recherche dit Internet et plus particulièrement Web, qui est devenu aujourd’hui un outil pratiquement incontournable. (Au moins tant qu’on aura assez d’électricité pour alimenter sa voracité croissante. :-) )

Ce qu’on recherche avant tout :

  • Un mode d’emploi (qui a parfois été perdu) pour bien comprendre le fonctionnement normal de l’appareil, vu du point de vue de l’utilisateur.
  • Un manuel de service, document ô combien rare, qui explique comment démonter et remplacer les différentes pièces, énumère la liste des pièces et fournit le schéma électrique.
  • Des retours d’expérience d’autres utilisateurs-bricoleurs (forums, vidéos, sites spécialisés...). Ils ont parfois rencontré le même problème que le nôtre et proposent leur solution, souvent bien utile.
  • Des pièces détachées, avec leur prix, pour prendre une décision parfois délicate : réparer ou remplacer cet appareil qui a déjà quelques années au compteur.
  • Accessoirement, des aides et solutions à partir des messages d’erreur (particulièrement en informatique) ou des codes d’erreur (e.g. F47) voire des loupiotes qui clignotent d’une manière particulière.

 Les mots clés

La recherche se base tout d’abord sur le triptyque marque/type/modèle (e.g. Phillips/Dolce Maxi/KP1047). Raison pour laquelle il est indispensable de les mentionner sur la fiche d’inscription. Parfois, le modèle (une séquence de lettres et de chiffres le plus souvent) suffit. C’est le cas si ce modèle est courant et s’il n’y a pas trop de confusion avec d’autres objets qui n’ont rien à voir. Parfois il faut ajouter le type voire la marque.

  • Trop d’informations (marque, type et modèle) donne éventuellement trop de réponses et en fait rater certaines car un même type/modèle peut par exemple être vendu sous différentes marques.
  • Trop peu d’informations peut aussi faire rater des réponses utiles. Par exemple lorsqu’un modèle légèrement différent peut fournir la bonne information.

Ensuite, pour affiner la recherche on ajoutera des mots-clés orientés vers la réparation. La liste peut être longue : manuel de service/service manual, vue éclatée/exploded view, réparer/repair, pièces détachées/spare parts, etc.

 Où chercher ?

Les trois outils classiques des moteurs de recherche les plus utiles sont les images, les vidéos et les sites Web.

  • Les images permettent de visualiser assez vite ce qui ressemble à l’objet recherché. On regardera en particulier les images qui montrent un appareil en cours de démontage, une vue éclatée ou un schéma (électrique ou autre).
  • Les vidéos sont très utilisées par des bricoleurs en chambre pour partager leurs exploits :-). On y trouve régulièrement un exemple de démontage pas à pas. Il ne faut pas se laisser rebuter par la langue (les Russes sont très actifs dans le domaine de la réparation).
  • Les sites Web complètent utilement la recherche. On y trouve souvent des sites de constructeurs, a priori très fiables. Il y a aussi les forums, très nombreux, mais plus rarement pertinents. Beaucoup de questions mais peu de réponses compétentes. Il faut faire le tri. Enfin, les liens vers des sites orientés ’réparation’ ou pièces détachées constituent de bonnes sources d’information. C’est particulièrement vrai pour les sites de réparation de bonne réputation.

 Conclusion

La recherche sur la toile peut être longue, une heure ou plus, mais elle présente des avantages incontestables.
On évite souvent de démolir l’appareil en tentant de l’ouvrir de manière inadéquate. Ah ces appareils finalement réparés mais maintenant en lambeaux ! :-)
On trouve des solutions auxquelles on n’avait pas pensé.
On évite des solutions qui ont déjà prouvé leur inefficacité. Etc, etc.
Bref une recherche approfondie sur le Web n’est pas du temps perdu, mais bien du temps gagné.