Accueil > Dossiers > Offrir un appareil en panne

Offrir un appareil en panne

Il se passe rarement une semaine sans qu’une généreuse personne ne nous propose un appareil en panne, pour l’offrir à qui voudra. Belle intention ?

Vous comprenez : j’en ai déjà acheté un autre. Je ne pouvais pas m’en passer. Mais ça m’embête de le porter à la décharge car ce n’est pas très écologique. Je préfère faire plaisir à quelqu’un. :-)

La vocation du RC   est avant tout de permettre aux réparticipants   de venir réparer leurs appareils, dans une ambiance conviviale, avec l’aide (quasiment) illimitée des bénévoles. Pour offrir un appareil en panne, il existe d’autres structures. Mais, avant de les évoquer, j’aimerais suggérer quelques alternatives.

Bien sûr, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! Tout le monde conviendra qu’il vaut mieux réparer un appareil que de le remplacer. C’est d’ailleurs bien là la fonction des RC  . Et si un appareil de remplacement s’avère indispensable dans l’attente de la réparation, il est peut-être possible d’en emprunter un, temporairement, plutôt que de l’acheter. Évidemment, tout cela est bien beau, mais ce n’est pas toujours réaliste. Poursuivons donc.

Plutôt que d’offrir un appareil en panne, il vaut certainement mieux offrir un appareil en état de marche, fraîchement réparé. Et qui connaît le mieux un appareil que son propriétaire ? Chaque appareil a ses petites manies, ses qualités et ses défauts, son histoire particulière. Une après-midi ou une soirée passée au RC   permettra peut-être, avec l’aide des bénévoles, de redonner vie à cet appareil, surtout si l’on a pensé à préparer sa visite. On aura alors le grand plaisir d’offrir un appareil en bon état à quelqu’un de son entourage ou à une personne démunie. Tout cela est très bien, me dira-t-on, mais cela n’est pas toujours possible. Poursuivons donc.

JPEG - 132.8 ko
Toujours plus de déchets électroniques
Giuyu en Chine

On pourrait alors songer aux ressourceries et aux filières de recyclage. Il faut cependant insister sur ce fait bien connu : le monde croule déjà sous les déchets d’appareils hors d’usage. En majorité issus des pays développés d’ailleurs.

Mais on doit avant cela rappeler que l’économie circulaire est loin d’être ce que la bien-pensance suggère. Et il faut en outre savoir que le recyclage des appareils "modernes", miniaturisés, composés de traces de métaux "magiques", est souvent trop complexe, trop consommateur d’énergie, voire carrément impossible. Et, lorsqu’il est possible, le "recyclage" ne produit souvent que des matériaux de basse qualité, genre rond à béton ou chaise de jardin, et ne permet certainement pas refaire un appareil neuf. D’ailleurs, on parle alors plutôt de valorisation que de recyclage. Le recyclage existe, bien sûr, mais il est très loin d’être une solution réellement "durable".

Alors, que faire ?

  • On peut proposer son appareil en panne sur une "donnerie" comme, par exemple, celle de Louvain-la-Neuve et environs.
  • On peut proposer son appareil en panne à une ressourcerie comme, par exemple, la coopérative à finalité sociale Cyréo.
  • On peut déposer son appareil en panne dans une déchetterie (parc à conteneurs). Normalement, un appareil qui y est soigneusement déposé sera confié à une filière de réemploi, de recyclage ou de valorisation.

Finalement, il est décidément bien compliqué d’être généreux avec ... un appareil en panne. :-)

Louis Possoz
vendredi 6 octobre 2017


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?