Accueil > Dossiers > Fablab

Fablab

Le fablab, ou laboratoire de fabrication, est un concept très dans le vent qui entend permettre à n’importe qui de fabriquer les pièces ou objets dont il rêve.

L’outil phare des fablabs est l’imprimante 3D (3 dimensions) qui permet de fabriquer une pièce par dépôt successif de fines couches de matière, le plus souvent du plastique ramolli. Toutes les machines-outils d’un fablab sont pilotées par un ordinateur portable ou PC ordinaire que, en principe, n’importe qui peut programmer [1]. Au départ, il faut un plan numérisé de la pièce à produire. Et obtenir ce plan est probablement l’étape la plus difficile dans le cas de pièces de rechange.

 Pour quoi, pour qui ?

JPEG - 141.8 ko
Imprimante 3D

Les imprimantes 3D sont déjà couramment utilisées pour réaliser des pièces très spécifiques, des prototypes ou des petites séries de pièces plus ou moins complexes. Par exemple, si vous avez perdu un morceau de votre boîte crânienne, on imprimera une pièce de remplacement parfaitement adaptée, que le chirurgien pourra ensuite mettre en place. Dans ce cas, des prix de quelques centaines (milliers) d’euros sont acceptables ainsi que les quelques heures (jours) de travail qu’un dessinateur technique consacrera à dresser le plan de la pièce.

Dans un autre ordre d’idées, si l’on en croit les médias, la Société d’Emboutissage de Bourgogne (SEB) a l’intention de fournir les pièces de rechange pour ses appareils pendant au moins dix ans ! En veillant à ce qu’aucune pièce ne coûte plus de la moitié de la valeur de l’appareil. Une partie de ces pièces pourra être produite à la demande, au moyen d’une imprimante 3D. Cela a évidemment beaucoup de sens car SEB possède déjà les plans de toutes ses pièces et il faudrait probablement imprimer quelques dizaines ou centaines de pièces par an, assurant ainsi la rentabilité de la démarche. On croise les doigts. :-)

  Et au RC   ?

Au RC  , la question se pose différemment. Avec notre expérience du RC   et la connaissance de son public, je n’ai pas trop l’impression — jeu de mots : impression :’-)) — que le passage par un fablab soit pour bientôt.

Quand une pièce est cassée, c’est souvent un condensateur, un interrupteur, un fusible thermique, etc. et quasiment jamais une pièce que l’on pourrait imprimer alors qu’on ne pourrait pas la recoller ou la bricoler.

D’autre part, les modèles d’appareils changent à toute vitesse (le progrès dit-on !) et les pièces sont toujours différentes (et souvent plus fragiles :-(() ! Je ne crois donc pas qu’il y aura un jour une bibliothèque de plans de pièces de rechange, en tout cas pas dans le cadre de la merveilleuse économie que nous connaissons aujourd’hui.

Pour réparer des appareil à quelques dizaines (centaines) d’euros il faut que les pièces ne coûtent pas plus de quelques (dizaines d’) euros sans quoi la réparation n’en vaut probablement pas la peine. Il faut aussi que le réparticipant   accepte de passer les (dizaines d’) heures nécessaires pour dessiner sa pièce sur ordinateur à moins qu’il ne trouve une bonne âme de geek qui la lui dessinera ou encore, par extraordinaire, que le dessin se trouve déjà dans un dépôt public. [2]

J’encourage néanmoins tous les jeunes à se familiariser avec ces techniques qui leur seront peut-être un jour utiles. Et en tout cas à participer à ce fantastique travail collaboratif et ouvert qui, comme le prouve le succès de Wikipedia, montre qu’un autre futur est possible. Même s’il sera probablement beaucoup moins technique que certains ne l’imaginent, il sera par contre certainement nettement plus convivial !;-)

Louis Possoz
mardi 18 octobre 2016


[1Les autres machines à commande numérique les plus courantes dans les fablabs sont les découpeuses laser (panneaux de carton, bois, plexi, etc.) et les fraiseuses.

[2Le scanner 3D permet d’obtenir assez facilement un dessin digitalisé en 3 dimensions d’un objet. Cependant, si l’on peut ainsi produire des objets décoratifs, un santon de Provence par exemple, la précision est le plus souvent insuffisante pour des pièces mécaniques qui exigent un dessin vectoriel. Une simple rondelle ne serait pas tout-à-fait plate, ce qui pourrait entraîner l’usure prématurée d’un moteur.


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?