Accueil > Ateliers > Électroménager > Détartrage

Détartrage

samedi 5 novembre 2016, par Louis Possoz

Qui dit eau bouillante dit tartre, grand ennemi des machines à café, fers à repasser et autres bouilloires électriques ! Si l’on a pas effectué régulièrement le détartrage préconisé par le mode d’emploi (mais qui lit encore tout ce charabia ?) il est peut-être temps de procéder à une séance de rattrapage, plus ou moins approfondie.

Le tartre se forme lorsqu’on chauffe l’eau du robinet au-delà de 55-60 °C. La quantité de tartre formée dépend de la température atteinte et de la dureté de l’eau. Celle-ci se mesure en degrés français (°f) et votre fournisseur d’eau indique probablement cette valeur sur son site Internet. Attention ! Si vous êtes équipé d’un adoucisseur d’eau, la dureté de votre eau sera différente.

L’eau corrode tous les métaux ! Le fer rouille par exemple. Pour empêcher cette corrosion, il faut qu’une fine couche protectrice se forme et se maintienne à la surface du métal. On considère généralement qu’une eau trop douce (trop peu dure), comme par exemple l’eau distillée ou l’eau déminéralisée, empêche cette formation (ou la détruit) et que les canalisations et et composants métalliques de l’appareil seront donc progressivement corrodés. Pour assurer la formation et le maintien d’un voile de tartre, la dureté de l’eau devrait se situer autour de 12°f. Si la dureté de l’eau de ville est de 24°f par exemple, cette valeur peut être atteinte en mélangeant de l’eau de ville et de l’eau distillée en parts égales.

Les principaux dépôts de tartre se font sur l’élément chauffant, situé dans la chaudière de l’appareil. De plus, un peu de tartre est emmené avec l’eau bouillante ou la vapeur, ce qui peut justifier que l’on détartre également ces circuits. Par contre, puisque seules les parties chaudes sont concernées, inutile de détartrer les circuits froids.

  Principaux détartrants

Les plus utilisés sont des acides faibles, plus ou moins naturels, comme le jus de citron par exemple. On trouve également des acides semi-forts, comme illustré sur cette la vidéo comparative dans laquelle le produit magique est de l’acide sulfamique dilué.

Youtube -
Vinaigre, acide citrique ou sulfamique ?

Voir aussi les « conseils pour bien entretenir votre machine à café » du site Les Numériques.

Même si les acides sont faibles, ils restent néanmoins des acides. Et comme tout acide, un détartrant reste un produit agressif, dont il ne faut pas abuser, tout comme il n’est pas vraiment recommandé de boire un verre de vinaigre au petit-déjeuner. Il se peut donc que des surfaces métalliques soient parfois légèrement attaquées par l’usage d’un détartrant, quel qu’il soit.

Par contre, on évitera d’utiliser les détartrants dits industriels, généralement trop dangereux pour un usage domestique.

  Acide citrique

Lorsque les vendeurs d’appareils recommandent un détartrant, il s’agit parfois d’acide citrique mais vendu plus cher. On trouve de l’acide citrique (l’acide du citron) sous forme de cristaux dans les bonnes drogueries. C’est cette poudre qui se trouvait dans les hosties de notre enfance.

Les grains d’acide citrique doivent être dissous dans de l’eau. Les dilutions recommandées vont de 5% (acide faible) à 20% (à peine plus fort).
Il faut laisser agir cet acide pendant plusieurs heures et remuer de temps en temps. L’action est un peu plus rapide si l’acide est préchauffé vers 40-50 °C.

  Vinaigre

Le vinaigre est un autre acide faible (acide acétique) couramment utilisé pour dissoudre le tartre. Comme le vinaigre blanc du commerce est déjà dilué (autour de 10%), il peut être utilisé tel quel ou encore dilué à 50% (moitié eau moitié vinaigre). Ici aussi, comme pour l’acide citrique, le liquide peut être préchauffé et la patience est de rigueur. Voyez ces petits exemples d’utilisation du vinaigre.

  Acides semi-forts

Les détartrants liquides ou en poudre du commerce, destinés aux appareils domestiques, sont des (mélanges d’) acides minéraux et/ou organiques plus ou moins dilués. Acide sulfamique ou acide lactique par exemple. Ils sont généralement efficaces et plus rapides que le vinaigre ou l’acide citrique tout en étant habituellement plus chers.

  Détartrants industriels

Ces détartrants, nettement plus puissants, contiennent généralement des acides forts. Il ne faut les envisager qu’en dernier ressort, lorsque la couche de tartre est trop importante. Ces produits étant dangereux, il faut suivre les indications du fabricant et, en particulier, penser à travailler en extérieur. Réservé aux utilisateurs avertis.

  Appareils concernés

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?